Aarhus, Danemark

En 2017, j’ai décidé d’aller vivre dans un autre pays pour y travailler et  apprendre de nouvelles techniques en cuisine. Le Danemark est un pays qui monte en puissance de par son innovation culinaire et les brillants chefs qui se sont fait connaître ces dernières années. J’ai donc jeté mon dévolu sur un restaurant une étoile – Frederikshøj – à Aarhus. C’est la deuxième plus grande ville du pays. En 2017, elle est nommée « capitale Européenne de la culture ». C’est une ville étudiante, et elle est considérée comme la ville la plus « heureuse » du Danemark. Pour visualiser le City guide de la ville, c’est par ici.

IMG_0203IMG_1024IMG_1073IMG_4987IMG_5259

Conseils pratiques pour s’expatrier à Aarhus :

 

Démarches administratives :  Pour un séjour supérieur à trois mois, on vous donnera votre permis de séjour et votre carte jaune à l’International Service Citizen. La carte jaune est notre équivalent de la carte vitale, en plus important encore. Sans elle, vous ne pouvez pas aller chez le docteur, ni avoir un forfait téléphonique, ni commander une pizza en livraison etc! Le service est ouvert le jeudi de 13h à 17h et le vendredi de 9h à 13h à cette adresse : Åboulevarden 31. La réception de ces documents peut prendre du temps, je vous conseille d’aller sur ce site pour plus d’informations. Vous obtiendrez également votre NemID. C’est un papier qui vous sert de clef pour confirmer votre identité dès que vous ferez un achat sur internet avec votre carte bancaire par exemple. Je ne vous conseille pas de le faire faire par votre banque, ça a été un problème pour moi. Il y a un autre endroit pour faire ces démarches mais il y a souvent plus de monde, et ça prend donc souvent plus de temps, il s’agit de Dokk1.

Vous recevrez très peu de courriers au Danemark. Vous aurez ce qu’ils appellent une « digital post », consultable sur broger.dk. (ou e-boks.dk) Ce site vous permet également d’accéder à vos fiches de paie si vous travaillez.

Au Danemark, les taxes sont prélevées directement à la source. Mais une fois par an, on remet les compteurs à zéro en vous remboursant le surplus de ce que vous avez payés en trop ou alors, en vous demandant la différence. Vous pouvez vérifier ça via le site skat.dk. Pour vous connecter, vous devrez utiliser votre carte jaune ou votre NemID, créer un mot de passer et entrer la clef de sécurité demandée présente sur votre NemID.

Mise à part les démarches administratives, il vous faudra un forfait téléphone (je vous conseille Yousee – il y en a plusieurs en ville et ils pratiquent des prix attractifs). Pour obtenir un appartement, vous pouvez obtenir de l’aide de l’agence Domis (Aarhus Ø), ils m’ont aidé à trouver une chambre dans un appartement en collocation à moindre coup. Sinon, je vous conseille le site boligportal pour trouver une location à Aarhus, il est très simple d’utilisation.

Lors de votre retour en France, certains organismes tels que Pôle Emploi ou les Impôts peuvent vous demander un document U1 pour prouver que vous avez bien travaillé à l’étranger. Il vous faudra remplir un formulaire de demande (que vous trouverez sur internet ou en envoyant un mail à star@star.dk) et l’envoyer à cette adresse : Njalsgade 72 A, 2300 København S. La demande de traitement prend entre 8 à 10 semaines donc faites les démarches le plus rapidement possible, sinon vous ne pourrez pas toucher d’aides à Pôle Emploi par exemple.

Quand on n’a pas l’habitude, toutes ces démarches peuvent être assez compliquées à comprendre, n’hésitez pas à demander de l’aide à votre banquière ou à Dokk1. Lorsque vous partez du Danemark, rendez-vous à l’International Service Citizen, il faut vous désenregistrer du système danois, appeler le système des taxes etc.

Informations utiles pour aider à emménager : 

Pour louer un vélo à Aarhus, Smedemark Cykler est un magasin avec les prix les moins chers de la ville. Si vous voulez en acheter un, en revanche, je vous conseille rebike, vente de vélos d’occasions.

Jysk, magasin de meubles et décorations d’intérieur, est l’endroit où aller pour acheter son mobilier pas cher : oreillers, couvertures, lampes, table de chevet ; c’est le genre de choses que vous pourrez trouver pour commencer à vous installer.

La marque Super Brugsen est l’une des moins chère pour faire vos courses.

Prendre les bus est assez facile, vous pouvez acheter vos billets directement à l’intérieur mais pensez à avoir de la monnaie. Pour savoir quel bus prendre en fonction du trajet, j’utilise toujours cette application. Aarhus est une très petite ville, tout se fait facilement à pied ou en vélo, j’ai donc très peu utilisé le bus.

Rencontrer du monde sur Aarhus : 

Pour ceux qui souhaitent rencontrer des expatriés ou obtenir de l’aide, International Community Aarhus est une association qui organise toutes les semaines des rencontres sous forme de discussion ou d’activités. On peut même y apprendre le danois. N’hésitez pas à suivre leur page Facebook.

« Aarhus Internationals » est une page Facebook regroupant tous les expatriés de la ville, vous pouvez poser vos questions, et trouver des articles d’occasion pour votre nouvel appartement.

Autres : 

Avant de vous expatrier au Danemark, je vous conseille de lire ce livre. Ça explique très bien la mentalité de ce pays avec des gens toujours plus gentils et accueillants, et ça permet de s’intégrer en comprenant mieux le système danois.

Tout le monde parle anglais ici, moins qu’à Copenhague, mais vous arriverez à vous faire comprendre partout.

Quelques chiffres : 10 kr = 1,34 euros ; 100 kr = 13,45 euros ; 500 kr = 67,23 euros. Télécharger l’application « convertisseur devises » pour vous aider sur place.

 

Quelques photos du restaurant Frederikshøj :

Avec, dans l’ordre,

Les mises en bouche :  tartare de boeuf, siphon os à moelle ; samosa à la tomate et aux langoustines ; crackers au persil ; carottes revisitées au fromage fumé & « stones » à la pomme de terre et au saumon fumé.

Plusieurs entrées : une première autour du concombre, de la st – Jacques et des moules. Une seconde autour du King Crab et du topinambour. La troisième est une reconstitution d’une coquille d’huître. La dernière, un damier de thon et de cabillaud, accompagnée de citron, d’estragon et de caviar.

Deux plats : La volaille, insert foie gras & le boeuf aux betteraves.

Et les desserts : reconstitution d’un oeuf (mousse de lait, chocolat au lait & mousse mangue) ; dessert autour de la prune – spécialité danoise – et du chocolat blanc ; un coque en sucre autour de la myrtille ; le chariot de mignardises et enfin, une bar d’or à la cerise.

IMG_2049IMG_2041IMG_2044IMG_2039IMG_2040IMG_2037IMG_2043IMG_2053IMG_2051IMG_2050IMG_2048IMG_2046IMG_2052IMG_2047IMG_2038

Travailler au Danemark, et plus particulièrement y vivre, a été une expérience très enrichissante. J’ai appris à vivre dans un système danois plus organisé, selon moi. Ici, les Danois expliquent avec fierté qu’ils sont fiers de payer des impôts car ceux-ci servent à des choses utiles et concrètes puisqu’ils consacrent un très gros budget à l’éducation par exemple. Les Danois sont des gens très accueillants et chaleureux. Ils ne se plaignent pas et accordent une très grande importance à leur « chez-soi » où ils passent beaucoup de temps. Le mot « hygge » qui signifie « bien-être » ou « atmosphère intime et chaleureuse », est mis à l’honneur dans toutes les boutiques de décorations d’intérieures, qui sont très présentes au Danemark.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s